Netanyahou participe aux creusements et met al-Aqsa sur le volcan (Vidéo inédite)

palestine-solidarite.org -

Rapport du CPI. Netanyahou participe aux creusements et met al-Aqsa sur le volcan

Al-Quds occupée (Jérusalem) – CPI

Au rythme de l’escalade des creusements, des fouilles, pratiqués dans la ville d’al-Quds occupée (Jérusalem), au rythme du nombre de ces colons envahissant la sainte mosquée d’al-Aqsa, Benyamin Netanyahou a annoncé sa détermination à participer aux fouilles pratiquées en dessous de la sainte mosquée d’al-Aqsa. Cette déclaration hystérique mettra la grande mosquée sur un vrai volcan.

Hanna Issa, secrétaire général du comité chrétien-islamique pour soutenir al-Quds et les lieux saints, pense que la déclaration de Netanyahou n’est qu’une tentative visant à combler son échec sur la scène internationale, après la décision de l’UNESCO considérant la mosquée d’al-Aqsa comme purement islamique, l’ancien bourg d’al-Quds comme purement arabe.

Changer le statu quo

Netanyahou a appelé la « société juive » à le rejoindre dans ses intentions de changer le statu quo. Un nouvel défi au monde arabo-islamique. 

Issa dit à notre Centre Palestinien d’Information que les creusements de la ville d’al-Quds, commencés en 1967, continuent. Actuellement, on peut compter quelque 104 sites de fouilles dont 4 autour d’al-Aqsa, 5 à Salwan, 5 dans l’ancien bourg.

Quelque 24 sites sont actifs, travaillant jour et nuit. Ils ne voudraient s’arrêter, ajoute-t-il, qu’après avoir trouvé quelque chose leur appartenant.

Sur le chemin de Sharon

Omer al-Kiswani, directeur de la sainte mosquée d’al-Aqsa, pense que la déclaration de Netanyahou poussera la région vers une catastrophe, si les Palestiniens restent les bras croisés. Netanyahou en portera ainsi toute la responsabilité.

A noter que l’ancien premier ministre sioniste avait visité la sainte mosquée d’al-Aqsa, suscitant une vaste colère palestinienne et une intifada connue sous l’appellation l’Intifada d’Al-Aqsa.

Une décision hystérique

Ahmed Rafiq Awad, professeur à l’université d’al-Quds, confirme que les décisions prises par Netanyahou font partie de la réplique hystérique qu’"Israël" mène contre la décision de l’UNESCO.

Netanyahou a perdu tout langage diplomatique, pense Rafiq Awad. Netanyahou avait qualifié l’organisation mondiale de l’UNESCO de « théâtre absurde ».

Netanyahou va loin en disant qu’il va « tamiser le sol en dessous de la ville d’al-Quds ». Par ces agissements, Netanyahou voudrait rendre légale l’occupation sioniste des territoires palestiniens.

Mise en garde du conseil des muftis

Le conseil des muftis de la Palestine a mis en garde contre ces creusements pratiqués en dessous de la mosquée d’al-Aqsa et des bâtiments voisins. La mosquée est sur le point de s’affaisser, s’effondrer, tomber.

Le conseil a catégoriquement condamné les fouilles, l’appel du gouvernement de l’occupation aux jeunes sionistes à venir participer à ces fouilles, la participation des associations coloniales à ces fouilles.

Le conseil a appelé toute la nation, dans un communiqué, à faire face à ces agissements, en assumant ses devoirs.

Faire face à la politique sioniste visant la sainte mosquée d’al-Aqsa exige beaucoup d’efforts, admettent finalement des experts palestiniens.

 

Retrouver cette article sur palestine-solidarite.org

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !