11 conseils pour profiter du Tarawih !

musulmanproductif.com -

Le site MusulmanProductif.com nous propose 11 conseils pour profiter du Tarawih.

 

 

Ramadan est là ! Bien qu’il soit synonyme de jeûne toute la journée et de délicieux iftar en soirée, ce mois béni ajoute aussi une valeur essentielle à notre quotidien : la prière de Tarawih. C’est en effet une scène à couper le souffle ! Hommes, femmes et enfants se précipitent vers les mosquées après l’iftar, plein d’enthousiasme ! Des « salam’ alaykoum » flottent partout dans les airs !
Néanmoins, ce don qui nous est fait finit par être trop lourd pour nos épaules. À la fin d’une longue journée de jeûne, se rendre à la mosquée et se tenir débout en prière des heures entières devient souvent éprouvant.


Voici quelques conseils pratiques qui vous aideront à profiter au maximum de la prière de Tarawih cette année, inchaAllah.

 

1.    Rappelez-vous que c’est une opportunité qui ne se présente qu’une fois par an

Pour la plupart d’entre nous, le travail, les études ou n’importe qu’elle autre occupation devient une excuse pour ne pas assister aux prières de Tarawih. La prochaine fois que vous essayez de vous trouver une excuse, rappelez-vous qu’une telle occasion ne se présente qu’une fois par an, et que vous n’aurez peut-être pas le privilège d’y assister l’année prochaine, alors ne cherchez pas d’excuses !
Abu Houraira (qu’Allah l’agrée), a rapporté avoir entendu le prophète, que la paix soit sur lui, dire : « Quiconque passe les nuits de Ramadan en prière par foi et en espérant la récompense [auprès d'Allah] verra ses péchés antérieurs pardonnés ». (Sahih al-Bukhari: Volume 3, Livre 32, Numéro 226).

Comment peut-on alors passer à côté d’une telle occasion ?

 

2.    Rendez-vous à la mosquée l’esprit serein

Planifiez votre journée de manière à accomplir toutes les tâches importantes avant de vous rendre à la moquée : finir vos devoirs, envoyer vos e-mails, faire la vaisselle, mettre les enfants au lit, et ce pour avoir l’esprit libre durant la prière. Si vous ne pouvez pas accomplir toutes ces tâches avant d’aller à la mosquée, essayez de réserver un moment après la prière de Tarawih pour les accomplir.

 

3.    Rendez-vous à la mosquée avec des amis ou membres de votre famille

De cette façon, tout le monde se rendra au Tarawih sans que personne ne se défile pour gagner son lit et partir au pays des rêves. Si vous pouvez en plus proposer à vos voisins de les emmener, vous serez récompensé pour avoir facilité à autrui le chemin vers la mosquée, inchaAllah. Sans parler du fait que partir en groupe vous rendra d’autant plus enthousiaste ! Enfin, si vous et vos voisins arrivez à la mosquée en avance, trouvez-vous un coin où faire une mini-halaqa par exemple.

 

4.    Arrivez tôt à la mosquée

C’est important ! Si vous partez de chez vous cinq minutes avant le début de la prière, vous arriverez essoufflé et assoiffé dans une mosquée déjà pleine. Vous devrez vous contenter d’une place où vous serez collé aux autres, et où il fera une chaleur infernale – un désastre assuré pour la prière. Évitez de faire la sieste après la rupture du jeûne et allez aussitôt à la mosquée ! Vous pourrez ainsi vous y rendre en toute tranquillité et trouverez une place confortable à votre arrivée. Pensez à réserver une partie de votre récitation quotidienne du Coran pour ce moment-là.

 

5.    Mangez léger pour l’iftar

Oui, nous avons eu une faim toute la journée et le simple fait de contempler les délicieux plats qui nous attendent pour l’iftar nous donne envie de tout dévorer. Toutefois il faut savoir se contrôler et manger avec modération. Cela fait partie de la sounna ! Donc allez-y doucement et mangez léger. Si vous partez prier Tarawih avec un ventre trop plein, vous partez pour vivre une expérience très inconfortable. Vous pourrez manger un peu plus une fois de retour chez vous, si vous sentez que vous avez encore faim.

 

6.    Comprenez le sens des versets récités

C’est de loin le conseil le plus important que je puisse vous donner. Souvent on se sent fatigué pendant la prière de Tarawih parce qu’on a aucune idée du sens des versets récités alors que c’est l’essence même du Tarawih ! C’est parfois la cause du manque de khouchou’ dans nos prières.

Pour remédier à ce problème, il y deux solutions ; l’une à court terme et l’autre à long terme. La solution à court terme : savoir à l’avance ce que l’imam va réciter à la prochaine prière de Tarawih. Vous pouvez soit demander à l’imam ou tout simplement anticiper. À ce moment, lisez une traduction française des versets qui seront récités. Vous pouvez aussi lire un tasfir des versets. Vous serez ainsi plus attentif durant la prière et plus conscient de ce qui est récité.

La solution à long terme consiste à planifier bien avant Ramadan. Inscrivez-vous à des cours d’Arabe que ce soit des cours en ligne ou dispensés localement dans votre ville, et apprenez les bases de la langue arabe utilisée dans le Coran. Essayez, en outre, d’assister aux cours d’exégèse du Coran pour pouvoir cerner la beauté du sens des versets. Cette solution est de loin meilleure que la simple lecture d’une traduction, mais il faut la planifier à l’avance !

 

7.    Ne négligez pas les prières obligatoires 

Bien qu’importante, la prière du Tarawih est une prière surérogatoire. Il ne faut donc pas qu’elle soit accomplie au détriment des prières obligatoires !

 

8.    Évitez la « baisse d’enthousiasme »

Généralement, à mi- Ramadan, on commence à se sentir moins enthousiaste pour Tarawih. Vous pouvez essayer différents moyens pour maintenir la motivation, comme vous rendre à la mosquée avec un ami, y rester après la prière pour faire une halaqa, etc. Mais le plus important, c’est de renouveler vos intentions chaque jour et de savoir pourquoi vous aller au Tarawih.

 

9.    L’eau, c’est votre ami

Prenez avec vous une bouteille d’eau pour vous rafraîchir lors du Tarawih, pendant les pauses. Pour augmenter vos hassanates, apportez des bouteilles supplémentaires et offrez-les aux autres.

 

10.    Laissez votre mauvaise humeur à la maison

De temps en temps, les gens à la mosquée sont à bout de nerf en raison de la chaleur, de la foule, des enfants qui pleurent et des personnes qui bousculent. Toutefois, gardez le sourire et souvenez-vous que Ramadan est le mois de la patience par excellence.

 

11.     Dou’a, Dou’a et encore Dou’a !

Ramadan est le mois du repentir. C’est l’occasion de demander le pardon d’Allah Soubhanahou Wa Ta’ala. Apprenez plusieurs invocations que vous pouvez réciter durant les longues prosternations. S’il y a un moment où vous devriez multiplier les invocations, c’est bien durant Tarawih !

 

 

 

Retrouver cette article sur musulmanproductif.com

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !